Archives des mot-clefs : innovation sociale

Les RH se mobilisent
pour l’innovation sociale

6 déc

Échanger autour d’initiatives qui associent emploi et innovation sociale : tel était l’objectif de cet atelier organisé le mardi 24 novembre par les Groupes RH et ESS des Alumni de Sciences Po, avec l’équipe de l’association Stagiaires Sans Frontières créée par deux jeunes diplômés de Sciences Po.

La soirée était organisée dans un lieu particulièrement inspirant : le sensespace, espace de coworking qui comprend un incubateur de projets d’entrepreneuriat dédiés à la résolution de défis environnementaux et sociaux. Développé par MakeSense, plateforme communautaire qui aide les entrepreneurs du social business, ce lieu accueille des startups innovantes : UpCycly est l’une d’elles. L’un des fondateurs a présenté le projet : proposer aux salariés d’investir leur espace de travail en créant leur propre mobilier avec des matériaux recyclés pendant des ateliers dédiés.

1511_RH-InnovationSociale

A travers les expériences et témoignages partagés par des managers, entrepreneurs, responsables d’associations, stagiaires et RH, la rencontre a mis en lumière le rôle des ressources humaines pour porter l’innovation sociale au cœur des entreprises.

Ce fut l’occasion de découvrir des initiatives lancées par des entrepreneurs sociaux qui veulent placer l’engagement au cœur des missions professionnelles.

Lire la suite

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print

Nouvel appel à projets dans le cadre du financement de l’Economie sociale et solidaire

11 fév

Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Carole Delga, secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, Louis Schweitzer, Commissaire général à l’Investissement, et Pierre-René Lemas, directeur général du groupe Caisse des Dépôts, ont lancé l’appel à projets thématique dans le cadre de l’action « Financement de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) » du Programme d’Investissements d’Avenir.

Domaines ciblés : tourisme social, transition énergétique et écologique, revitalisation des territoires ruraux,
économie du partage

Ce nouvel appel à projets, qui s’adresse aux acteurs de l’ESS, cible des secteurs précis (transition écologique et énergétique et tourisme social), un secteur innovant (l’économie du partage) en priorisant l’action économique sur les bassins de vie (revitalisation des territoires ruraux). Les thématiques retenues ont été choisies pour leur capacité à contribuer au développement territorial, notamment rural, tant en matière d’emplois, de lien social que d’efficacité énergétique.

L’appel à projets est ouvert jusqu’au 15 juin 2015.

Déposez votre candidature

Pour en savoir plus

http://www.gouvernement.fr/investissements-d-avenir-cgi

 Barbara Mauvilain-Guillot
Conseil économique, social et environnemental/Coop de France
barbara.mauvilain-guillot@lecese.fr

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print

L’ESS, une utopie créative : les étudiants de Sciences Po prennent le relais

31 jan

Organisée en comité restreint, la passation de présidence du LABO de l’ESS entre Claude Alphandéry et Hugues Sibille s’est voulue avant tout « joyeuse et réfléchie ». Un débat lancé par Edgar Morin sur le thème de « L’ESS, une utopie créative » a donné le ton de la soirée, en présence de 80 personnalités emblématiques de l’ESS. Sept étudiants du Groupe ESS Sciences Po Alumni étaient également conviés à participer activement à l’évènement. Ils avaient été sélectionnés par la direction de Sciences Po sur proposition du Groupe ESS : une collaboration prometteuse entre ces deux entités et les étudiants. L’un deux, Gaëtan Kerloc’h, nous résume sa soirée.

Fin 2014, 7 étudiants de Sciences Po, dont moi-même, furent invités par le groupe ESS des Alumni et sa présidente, Christine Damiguet, à un dîner-débat organisé par le think tank Le Labo de l’ESS. Notre première réaction fut d’être surpris et flattés d’être ainsi invités, dans un cadre aussi joli que la fondation Del Duca. Que venaient faire nos noms sur le plan de table auprès de Claude Alphandéry, Edgar Morin, Benoît Hamon, Corinne Lepage, Pascal Canfin, Christian Sautter, Patrick Viveret, Catherine Barbaroux, Jean-Louis Bancel… ? Pour ne citer que quelques-uns des grands noms présents à cette réunion presque « de famille ».

1412_LogoLaboESS

Des étudiants tous fortement impliqués dans l’ESS

Notre groupe représentait certes une certaine force d’initiative des étudiants de Sciences Po : Felix de Monts a fondé une association (Stagiaires sans Frontières), remportant ainsi la médaille d’argent de Ticket for Change ; Alexandre Lourié a gagné le prix Erignac pour ses missions de conseil auprès d’entrepreneurs sociaux et Katia Thiriar est en stage à l’Avise, où elle œuvre à l’innovation sociale. Quant à Karolien Pieterse, Virgile Goyet, Tifenn Kergosien et moi-même, nous œuvrons tous au sein du NOISE (Le Nouvel Observatoire pour l’Innovation Sociale et Environnementale), la première association sur l’entrepreneuriat social à Sciences Po.

Lire la suite

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print

Dons alimentaires en établissements de santé : le Centre Hospitalier Le Mans ouvre la voie

2 nov

D’un côté, des patients ou des résidents qui ne finissent pas toujours leurs assiettes, de l’autre, des populations qui ne mangent pas toujours à leur faim… Entre gaspillage et pénurie alimentaires, le Centre Hospitalier Le Mans [1] a décidé d’assumer sa responsabilité sociale en mettant en place un circuit inédit de distribution de surplus alimentaires. Aujourd’hui, une quarantaine de repas sont servis tous les jours hors week-ends à des personnes en grande précarité. Un succès reconnu, qui va peut-être inspirer d’autres secteurs de la restauration collective.

L’histoire commence en 2010 lorsque Didier Girard, ingénieur Restauration au CH Le Mans, lance l’analyse de la production de déchets organiques dans son établissement. Résultat : l’hôpital jette chaque année 4,2 tonnes de surplus alimentaires, soit près de 7 000 repas ! L’ingénieur prend alors un certain nombre de mesures techniques. Mais en 2012, avec la nouvelle réglementation européenne [2], l’établissement entre malgré tout dans la catégorie des « gros producteurs » de biodéchets et, à ce titre, s’expose à une amende administrative de 75 000 €.

Il fallait réfléchir autrement. Didier Girard décide alors de mettre en place un circuit de distribution de surplus en s’appuyant sur des associations d’aide aux populations vulnérables. Un choix de l’innovation qui, après s’être heurté à des résistances culturelles, porte aujourd’hui tous ses fruits.

Des institutions et des hommes 

logo CH Le Mans2Isabelle Lesage, directrice du CH Le Mans, explique comment cette initiative s’est intégrée dans les orientations de l’hôpital : « L’innovation sociale fait partie des axes stratégiques de notre projet d’établissement. Pour faire vivre le principe d’un hôpital citoyen, chaque salarié est encouragé à porter des projets dans des domaines participant au lien social. L’objectif est d’inscrire l’initiative individuelle dans une dynamique d’intelligence collective en facilitant des actions apparemment simples, mais complexes à mettre en œuvre. C’est ainsi que Didier Girard a eu carte blanche pour mener à bien son projet et que l’hôpital a apporté sa contribution logistique à l’action. Aujourd’hui, je peux dire que celle-ci a renforcé nos valeurs internes, apporté une réponse durable aux besoins d’urgence sociale de la Ville et de gestion écologique de nos déchets ; par l’intérêt médiatique qu’elle a suscité, cette initiative a engendré une véritable dynamique locale et nationale de reproductibilité, notamment en milieu scolaire. Un bilan que l’on doit à la force de conviction et d’engagement d’un homme. »

Lire la suite

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print