Archives des mot-clefs : emploi

L’Apec renforce ses actions auprès des entreprises de l’économie sociale et solidaire

14 mai

Tout au long de 2014, l’Apec propose aux entreprises de l’ESS des ateliers pratiques sur « le diagnostic intergénérationnel » et « le transfert des savoirs ». Durant le mois de l’ESS (novembre) seront organisées des « matinées RH » dans 28 villes de France sur l’enjeu du renouvellement des effectifs. 

Marche-de-l-emploi-de-l-ESSL’Apec confirme son rôle d’acteur de l’économie sociale et solidaire en organisant ces événements. L’enjeu du renouvellement des effectifs est important dans l’ESS : 600 000 départs sont prévus d’ici 10 ans, dont 10 000 cadres par an. Ces dix dernières années, le secteur de l’ESS a créé 23 % d’emplois nouveaux contre 7 % pour l’ensemble des autres secteurs. Dans ce contexte, l’Apec propose aux entreprises de l’ESS deux types de rencontres :

  •  les ateliers « Pratiques RH » : répartis en 2 à 3 séquences de travail et constitués de plusieurs exercices pratiques, ils  aident dirigeants, DRH et responsables RH du secteur à optimiser le transfert des savoirs au sein de leur entreprise et à élaborer un diagnostic intergénérationnel.
    Les dates des ateliers pratiques dans toute la France
  •  les « matinées RH » : ces moments d’échanges entre les différents acteurs de l’ESS permettent de mieux appréhender le renouvellement des effectifs et la gestion des compétences dans ce secteur. Les informations complètes sur ces matinées seront disponibles à la rubrique Agenda dans l’espace « Recruteurs » du site apec.fr. Les inscriptions seront ouvertes à partir de septembre 2014.

Des informations complémentaires sont à venir au sujet d’autres événements que l’Apec organisera en 2014 : « les opportunités d’emploi dans l’ESS » pour les cadres et jeunes diplômés et « l’entrepreneuriat social ».  

 

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print

Se Battre, un film à voir et à faire voir dans le réseau de l’ESS

27 mar

Ce documentaire, sorti début mars,  touchera tous ceux qui se soucient de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

Affiche Se Battre

Émouvant sans être jamais larmoyant ni sentencieux, parfois drôle, Se Battre présente pendant 90 minutes, avec pudeur et sensibilité, le quotidien de personnes très diverses qui affrontent avec dignité des situations d’extrême précarité. Le film va aussi à la rencontre des bénévoles des associations de solidarité qui les aident et se battent, eux aussi, à leurs côtés.

En dépit de son titre, il n’est pas construit comme une démonstration à l’appui d’une thèse ou d’un cri de révolte ; on en sort pourtant secoué, indigné par la misère installée, et bouleversé par l’humanité de ceux qu’elle a piégés mais qui ne s’y abandonnent pas, qu’ils soient  filmés dans l’isolement de leur logement, devant les rayons d’une épicerie solidaire, ou en plein travail dans un jardin d’insertion.

À voir et à faire voir d’urgence pour que ce film, qui a reçu de belles critiques à sa sortie, ne disparaisse pas prématurément des rares écrans sur lesquels il est programmé, et puisse nourrir la prise de conscience et inspirer l’action du plus grand nombre possible, acteurs de l’ESS et citoyens « ordinaires ».

Voir les critiques du Monde et de Mediapart.

Christophe Beslon (Ecosoc, 1980)

Conseil en Responsabilité sociétale,  Mécénat, Fondations
www.cbeslon-conseil.fr

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print

Réunion gustative et solidaire pour le groupe ESS et le Club des Gourmets

24 jan

Image Manger

Savourer les recettes de grands chefs tout en soutenant une association de réinsertion de personnes éloignées de l’emploi. Cette belle idée est désormais réalité au restaurant Manger.

Photo 2014 01 31 restaurant Manger

Une quarantaine de membres du groupe ESS et du Club des Gourmets de Sciences Po Alumni s’y sont ainsi retrouvés mardi 21 janvier et ont partagé ce moment, délicieux pour les papilles autant que pour les rencontres dont il a été l’occasion. Un grand merci aux fondateurs de Manger et à tous leurs collaborateurs pour leur excellent accueil!

Haute gastronomie et transmission des savoirs

L’idée de l’association Toques et Partage, qui a fondé le restaurant il y quelques mois, est d’inviter les acteurs du savoir culinaire français à donner de leur temps pour transmettre leur savoir à des hommes et des femmes qui sont dans un parcours de retour à l’emploi. 10% de l’addition sont reversés à l’association.

Lire la suite

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print

Quels emplois pour qui dans l’ESS ?

6 mar

La conférence sur l’emploi dans l’économie sociale et solidaire était organisée par le groupe Carrières (présidé par Didier Jeanperrin) et par le groupe ESS. Animée par Dorothée Briaumont  (RI 88), elle s’est tenue le 14 février dernier. L’essentiel en trois points forts. 

Un fort besoin de cadres

photo 1 petit dej emploiL’économie sociale et solidaire est identifiée par la Commission européenne comme l’un des leviers essentiels pour la relance de la croissance et de l’emploi. Des études citées par Marine Boyer estiment que 600 000 départs à la retraite sont prévus dans ce secteur d’ici à 2020 (soit plus d’un quart de ses effectifs) : « Aujourd’hui, deux cadres sur cinq ont plus de 50 ans ». La chef de projet emploi et RH de CHORUM-CIDES nuance toutefois son propos en indiquant qu’« après un fort développement entre  2000 et 2010 (de 2 % à 3 % d’évolution par an), le marché de l’emploi dans le secteur ESS a tendance à stagner depuis  2010 ».

Marie-José  BATLLE, consultante RH à l’Apec, indique que, « hors Enseignement, 16% des salariés de l’ESS sont cadres, soit un taux relativement proche  de celui constaté  dans le secteur privé. » et affirme que « Les responsabilités des cadres dans l’ESS sont majoritairement plus importantes en termes hiérarchiques que dans le reste du secteur privé. » Du point de vue de l’intérêt de leur poste, « 81% des cadres de l’ESS sont satisfaits », « taux bien supérieur à celui constaté  au sein du secteur privé dans son ensemble. »

Lire la suite

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print