Archive | Economie circulaire Fil RSS de la catégorie

Comment le numérique sert-il la réduction du gaspillage et la solidarité alimentaire ?

27 nov

Des pionniers de la lutte contre le gaspillage alimentaire et des solutions numériques ont échangé sur ce thème au cours d’une conférence, le 4 novembre dernier : Guillaume Garot, ancien ministre de l’Agroalimentaire, député de la Mayenne et auteur du rapport sur le gaspillage alimentaire remis au Gouvernement le 14 avril 2015 -, des entrepreneurs – Xavier Corval, fondateur d’Eqosphere et Jérôme Lhoste, fondateur de Koom -, des dirigeants de la Croix Rouge Française – Patrice Dallem, directeur de l’action sociale et Laurent Monnet, DSI – et un expert en technologie, Patrick Constant, président de Pertimm. Pour lutter contre le gaspillage, le numérique permet l’ouverture et le partage des données, la mise en œuvre de partenariats innovants et de solutions concrètes inédites.

Guillaume Garot : au cœur des enjeux économiques,
écologiques et sociaux 

guillaume-garotAujourd’hui, le tiers de la production alimentaire mondiale est jeté alors qu’il faut nourrir 7 milliards d’habitants, qui seront 9 milliards en 2050. Par ailleurs, le gaspillage alimentaire est le troisième émetteur de gaz à effet de serre après la Chine et les Etats-Unis : nous sommes donc au cœur des enjeux économiques, écologiques et sociaux.

D’un côté on produit des surplus, de l’autre des hommes et de femmes n’arrivent pas à se nourrir correctement. S’engager contre le gaspillage est donc un combat pour un autre modèle de société, pour un autre choix de consommation plus raisonné. Le résoudre dans ses fondements passe par une adaptation des modes de production, par l’éducation, l’information du citoyen, la responsabilité des entreprises, mais aussi l’utilisation des outils numériques.

Lire la suite

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print

Des projets d’économie circulaire
en Afrique du Sud

1 nov

Circul'RLe tour du monde l’économie circulaire (Circul’R) a conduit Raphaël Masvigner et Jules Coignard sur les routes d’Afrique du Sud. Ils y ont rencontré des entrepreneurs  qui innovent pour une économie respectueuse de l’homme et de l’environnement. Rencontre avec  Claire Janisch, une des expertes mondiales du biomimétisme, et avec Alex Lemille, qui prône une Economie Circulaire Valorisée pour éradiquer la pauvreté. 

Claire Janisch a fondé BiomimicrySA, entreprise qui explore les formes et mécanismes de la nature  pour concevoir des produits, processus et systèmes favorables à la vie. 

 

Alex_LemilleAlex Lemille est le fondateur de Wizeimpact, qui prône l’Economie Cirulaire Valorisée mettant l’accent sur l’impact social de l’économie circulaire. « La pauvreté, comme les déchets, est une création humaine, affirme-t-il. (…) Suivre le modèle de développement des pays du Nord – dont le succès fut basé sur un accès illimité aux ressources – n’est plus une option. L’Afrique du Sud, ainsi que les autres pays du continent africain, doivent inventer leur propre modèle de croissance : il préserve les valeurs sociales et environnementales, tout en générant de l’emploi pour l’ensemble de la population, avant tout les jeunes.

(…) Un modèle que le monde pourrait envier. Pourquoi ? Parce que le continent a le luxe d’avoir la majorité de ses pays sous le seuil des 1,8 hectares par personne de bio-capacité : le nombre d’hectares moyen dont chaque habitant dispose pour vivre (notre empreinte environnementale). C’est un avantage conséquent aujourd’hui ! Il est beaucoup plus simple pour un pays disposant d’une empreinte environnementale fiable de devoir définir un nouveau modèle de croissance régénérée, que de devoir changer le modèle pour diminuer son empreinte, comme c’est le cas de l’Europe, des Etats-Unis et de certains pays asiatiques qui devront s’y atteler pleinement jusqu’à la fin du siècle. »

Lisez l’article d’Alex Lemille : Une Economie Circulaire Valorisée : la pauvreté est aussi à éradiquer

 Plus d’information 

http://www.circul-r.com/fr

Autres articles du blog sur Circul’R

Circul’R dans Challenges : Deux jeunes utopistes à l’assaut de l’économie circulaire 

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print

Mud Jeans, le jeans
100 % recyclable

4 juin

Focus sur Mud Jeans, cette entreprise néerlandaise qui produit les premiers jeans « circulaires ». 

Un reportage de Raphaël Masvignier et Jules Coignard, créateurs de Circul’R : le tour du monde des entrepreneurs de l’économie circulaire.

 

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print

Fairphone : le premier smartphone éthique ?

10 mai

Circul'R4 milliards de smartphones sont utilisés aujourd’hui dans le monde. Nous nous servons de notre smartphone tous les jours et il semble difficile de s’en passer plus de 24 heures. Savons-nous pour autant de quoi sont faits ces objets ? Ils contiennent des minerais provenant souvent de pays en guerre, où les droits de l’homme sont bafoués ; par ailleurs, seuls 7 % des composants électroniques sont actuellement recyclés. Conscient des ces problématiques, un designer hollandais, Bas Van Abel, a lancé le « Fairphone », premier téléphone éthique et durable. 

Un smartphone regroupe plus de 30 types de minerais différents. Certains d’entre eux, comme l’étain où le tantale, proviennent de régions en conflit. C’est le cas de la République Démocratique du Congo (RDC) où la plupart des mines sont sous contrôle de milices rebelles qui font travailler femmes et enfants. N’étant pas au courant de la situation et faute d’alternative sur le marché, les consommateurs sont indirectement impliqués dans ce système.

10 000 commandes de fairphones en 3 semaines

Faut-il pour autant revenir à l’âge de pierre et ne plus utiliser de smartphone ? La réponse est évidemment non ! Il suffit juste de repenser le mode de production et de conception des téléphones.

C’est un jeune designer hollandais, Bas Van Abel, qui tente en 2010 d’impulser un changement en ce sens. Conscient des problématiques liées à la production de smartphones, son objectif est clair : réaliser le premier téléphone éthique et durable, le « Fairphone ». En 2010, il lance une campagne de financement participatif sur internet pour lever les fonds nécessaires à la production de 5000 premiers Fairphones.  fairphone-logo@2x

En trois semaines, 10 000 commandes sont enregistrées et permettent à la startup de voir le jour.

Lire la suite

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
  • Print